Visiter le Parc naturel régional de Brière

parc naturel régional de birère tourisme

Le Parc naturel régional de Brière se trouve dans la partie nord de la France. Il fait partie de la région Pays de la Loire. Il s’étend sur une surface de 54 800 hectares entre les marais de Brière et l’estuaire de la Loire, en Loire Atlantique. Il inclut dans son territoire 20 communes dont Assérac, Saint André des Eaux, Saint Nazaire, Trignac, Besné, Herbignac, Crossac, Saint Molf, Montoir de Bretagne, Missilac, Donges et bien d’autres encore. Il a également deux villes portes dont Nantes et Pornichet. C’est le deuxième plus petit parc naturel de l’hexagone après celui de Scarpe Escaut et il porte ce titre depuis 1970. Il est aussi le deuxième marais de France après la Camargue.

Description du parc

Le Parc naturel régional de Brière est un labyrinthe de canaux, de prairies, de roseaux et un amalgame de plantes inattendues. Les marais sont abrités par des espèces de plantes aquatiques de toutes les sortes dont les nénuphars blancs et les iris jaunes. On y trouve aussi des oiseaux sauvages comme els spatules, les sarcelles, les busards des roseaux et les hérons. Ce sont également des lieux de jeux pour les espèces élevées dans les prairies comme les canards et les oies des villages qui se trouvent à proximité.
A cause d’une forte présence de tourbe, ce paysage est surnommé « Pays noir ». Plusieurs parties du parc sont pourvues de ce type de matière rocheuse. Les villageois s’en servent pour la construction ou l’agriculture. Etant constituée principalement de matières organiques, elle permet de former des terreaux pour les plantations.
Des plaines inondées composent une bonne partie du parc avec les piardes. Ces territoires ne sont accessibles qu’à bord de barques particulières comme le blin ou le chaland. L’ensemble de ce paysage permet de se sentir au calme, loin de l’effervescence des grandes villes et des stations balnéaires. De temps en temps, entre la végétation et les paludes, on peut trouver des chaumières habitées ou inhabitées mais qui sont en tout cas des habitations très particulières.

Entre nature et patrimoine

On peut débuter la découverte de ce parc par le hameau fleuri de Kerhinet. Il rassemble plusieurs maisons traditionnelles. On y trouve La Maison du parc, un coin d’informations utiles avant d’aller dans le cœur de cette nature exceptionnelle.
On trouve aussi d’autres sites d’intérêt dans ce territoire. Le Château de Ranrouet en est un. Il s’agit du principal monument historique en Brière. Il se trouve au nord-ouest du parc juste à côté de Herbignac.
Au cœur de la Brière Parc Régional en Saint Lyphard, on peut aussi visiter une église. Si on monte sur le haut du clocher de cet édifice religieux, on peut avoir une vue panoramique sur les marais plats jusqu’à Saint-Nazaire et Guérande.
Et enfin, il y a le Dolmen de Kerbourg. Il se situe au sud-ouest de Saint Lyphard. Il s’agit d’un dolmen substantiel dénommé Kerbourg1. Il est long de sept mètres. Il dispose encore d’une toiture formée de pierres qui créent une sorte de couloir couvert. Le Kerbourg2 se trouve dans le même site. Mais celui-ci est très en ruine par rapport au premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *