Le Musée Robert Tatin

musée robert tatin

La visite de musées permet à la fois d’approfondir ses connaissances et de nourrir sa curiosité. Les choses qui y sont présentées sont si étonnantes que certains ne se lassent pas d’y revenir pour admirer. C’est le cas du Musée Robert Tatin.

Musée Robert Tatin

Créé par l’artiste aux multiples talents Robert Tatin et aidé par sa femme, le musée porte son nom. Il est fondé en 1967, cinq ans après l’achat du lieu. Les principaux éléments du site sont des œuvres architecturales aux formes impressionnantes. L’inspiration de ces œuvres est tirée par les différentes découvertes de l’artiste le long de sa vie. Cela, accompagné de son savoir-faire personnel qui est de l’art à l’état pur. A l’intérieur, les visiteurs sont aussitôt surpris par des statues inhabituelles. Elles sont au nombre de 19. Ces dernières ont chacune un nom décrivant sa signification et l’époque par laquelle l’inspiration est tirée. De profonds messages sont à découvrir dans toute la splendeur des monuments.

Les œuvres à contempler

Des statues sont sur l’Allée des Géants et la Porte des Géants, représentant des peintres et artistes qui ont passionné Robert Tatin. Plus loin se trouve Le Dragon, avec un aspect plus ou moins effrayant, il constitue un passage vers le noyau du musée. La prochaine étape est l’accueillante petite Maison de Robert Tatin. Autrefois son refuge et atelier, elle est aussi appelée la Frênouse. Etroite mais pleine d’histoires, cette maison abrite jusqu’à maintenant des objets et mobiliers originaux qui ont servi Robert de son vivant. En notant que lors de sa construction, Tatin a expressément choisi une orientation Est-Ouest. Devant la maison, il y a la pierre tombale du très respectueux artiste sous laquelle repose son corps froid. Juste à côté, le Jardin des Méditations. Cette partie du musée n’est pas la moindre.
Tout aussi objectif, on ne peut pas rater le bassin entouré par des statues pour chaque mois de l’année. Leur emplacement se fait suivant l’ordre des mois du calendrier grégorien. Des œuvres de peinture de l’architecte sont également à découvrir. Le Cirque fait justement partie de ses fabuleuses toiles. Il est caractérisé par une femme dansant sur une créature hybride, le choix des couleurs ne met plus en doute le talent inexpliqué de Robert Tatin. Destination le Brésil, un tableau est consacré aux différentes teintes des toits de la Favelas. L’idée est de partager un message sur le mode de vie que prend l’existence elle-même. La Lettre Fenêtre est surtout destinée aux passionnés de l’art. Ils pourront aussitôt comprendre le bonheur transmis dans le tableau. La Grange, un lieu où se rencontrent plusieurs styles afin d’exprimer son art. Comme le défunt artiste le souhaitait au départ, cet endroit en particulier est attribué aux autres maitres d’œuvre. A partir de ce choix, les visiteurs pourront faire la différence et comprendre les détails qui distinguent chaque auteur. L’objectif reste cependant le même, donner vie au musée. En dernière liste se trouve Le champ de sculpture. Inauguré en 2003, ce vaste champ est dédié aux arts des temps modernes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *