Les grottes de Saulges

grotts de saulges

Partir à la découverte de Saulges c’est partir à la redécouverte d’une histoire de 400 000 ans. Ces grottes sont des cavernes préhistoriques uniques dans la partie nord-ouest de l’hexagone. C’est un site naturel exceptionnel qui constitue une destination touristique unique en son genre. Elles sont situées dans la vallée de l’Erve, entre les communes de Saint Pierre sur Erve et Thorigné en Charnie, département de la Mayenne. Elles sont sises dans un passage encaissé de la Canyon. Au total, on y compte vingt-trois cavités. Les deux d’entre elles sont décorées (dont Mayenne-Sciences qui n’est pas ouverte au public) et les autres sont des sites préhistoriques. L’ensemble de ce site a reçu un classement parmi les sites du réseau Natura 2000.

Un endroit authentique

Ces grottes sont bien plus que des simples cavités, ce sont un patrimoine naturel sans équivoque. Leur formation est due au passage de la rivière Erve et cela date de plusieurs milliers d’années. Celle-ci a excavé un canyon caractéristique des couches calcaires. La roche est traversée de crevasses par lesquelles s’écoule l’eau de pluie, engendrant des formes singulières d’érosion et des grottes. Ainsi sont formés les paysages naturels originaux de cet endroit. Ils sont similaires aux causses du sud du massif central.
Son intérieur est formé d’un réseau de grottes. En effet, on y trouve plus de 20 grottes dans les parois de la vallée. Hors saison hivernale, les deux grottes de ce site peuvent être visitées, les autres non. Ce sont la grotte à Margot, celle qui se trouve au sentier horizontal à environ 320 mètres de l’entrée et la grotte de Rochefort. Cette dernière dispose d’un gouffre d’une quinzaine de mètres de profondeur. Elle est le théâtre des dernières découvertes archéologiques les plus intéressantes qui ont lieu dans cet endroit. La grotte à Margot est aussi un abri pour les chauves-souris pendant les saisons froides.
A l’extérieur, une végétation rare dans l’ouest de l’hexagone s’est installée : des garrigues et des pelouses sèches, des genévriers et des buis. Tout cette composition a fait de ce lieu un site Natura 2 000.

Les grottes et l’archéologie

Plusieurs fouilles effectuées dans ces grottes affirment la présence d’être humain depuis le paléolithique moyen et supérieur dans cet endroit. Cela date de – 300 000 à – 10 000 avant l’ère actuelle.
Pour donner une nouvelle vie à la préhistoire, les archéologues ont mis à jour plusieurs vestiges de cette époque dans la grotte de Rochefort. On peut donc y voir plusieurs éléments dont la plaquette de grès schisteux gravée. Elle contient un bouquetin, des restes d’animaux et d’ossement humain de l’ère du solutréen. Dernièrement, des dents humaines ont été retrouvées dans ce lieu.
Ce site est aussi un lieu pour les animations qui sont portées sur le thème de la préhistoire. On a également aménagé des voies d’escalade sur les falaises. Au total, il y en a 150 en accès libre. Si on débute la visite par le canyon, on peut rejoindre les grottes en prenant un sentier pédestre. Avec un peu de chance, on peut rencontrer en route des moutons noirs d’Ouessant et des aurochs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *