Le Sureau

sureau

Le sureau est une plante qui fait partie de la famille des Caprifoliacées. C’est une sorte d’arbuste nitrophile. Lorsqu’on le trouve sur un terrain, cela indique que ce sol est riche en azote. Les fleurs du sureau se transforment en vieillissant par des petits bouquets de baies rouges, noires ou bleues. Ces sortes de graines constituent des nourritures favorites pour les oiseaux. Ces derniers participent d’ailleurs à la dispersion des graines qui par ornithochorie, sont aptes de résister à la digestion des oiseaux.

Les baies de sureau

Les baies de sureau sont riches en vitamines A, B6, C, en fer et en polyphénols. Toutefois, il n’est pas vraiment très conseillé de les consommer crues. Elles sont légèrement toxiques. On risque un vomissement aigu en les mangeant. Mais leur toxicité est détruite lors de la cuisson. Alors une fois cuites, les baies peuvent être consommées sans risques.
Certaines personnes utilisent ces baies pour prévenir des maladies. En effet, des études ont révélé que les substances organiques présentes dans ces graines ont la capacité de contrecarrer l’effet dommageable des radicaux libres. Elles peuvent également réduire les risques d’apparition de certaines maladies.
Dans l’alimentation, il est possible de faire du vin de sureau avec les fruits. Ce type de boisson constitue même une boisson traditionnelle dans les pays nordiques. Des fois, on fabrique aussi du sirop avec les fruits, de la gelée, du kéfir de sureau ou de la limonade. On peut également faire du vinaigre de sureau en utilisant un processus particulier : en macérant sous le soleil les fruits et les fleurs. On peut aussi faire de l’eau de vie en distillant les fruits macérés ou du champagne.

Les différentes espèces

En Europe, il y a trois espèces de sureaux. Ce sont le sureau noir, le sureau rouge et le sureau hièble. La première variante est aussi l’espèce la plus répandue sur le continent européen. Elle est dotée de baies noires comestibles. La deuxième variante est généralement une espèce sauvage qui pousse dans les montagnes. Ses baies rouges sont toxiques quand elles sont encore crues. La dernière variante s’adapte particulièrement aux zones plus froides de l’Europe de l’ouest. Elle est dotée de baies noires toxiques. C’est un sureau herbacé rhizomateux. Il est possible de trouver ces espèces en France. Certaines espèces sont même utilisées en jardinage. Elles sont transformées en purin et sont utilisées comme compost. Ce sont aussi des répulsifs pour les petites bêtes comme les pucerons et les chenilles.
En général, la taille de cette plante quelle que soit sa variante varie de 2 à 5 mètres de haut. Les baies une fois qu’elles soient matures se présentent sous la forme de parapluies suspendus. Elles ont le même gout que le raisin ou la mûre.
Dans d’autres continents comme en Amérique du nord, on trouve d’autres espèces de sureaux comme le sureau du Canada. Ce sont des espèces ayant des baies bleues. Il y a aussi ce que l’on appelle le sureau glauque qui ont également des baies bleues. On trouve aussi certaines sous-espèces du côté nord-américain et du côté sud-américain notamment en Mexique. Ces plantes ont généralement des baies rouges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *